NOIR DE BOUE ET D'OBUS, Choregraphie Chantal Loial, Assistante choregraphique Julie Sicher, Creation sonore Pierre Boscheron, Creation lumiere Stephane Bottard, Costumes Michele Sicher au MPAA le 1 mars 2014.Avec : Louise Crivellaro, Julie Sicher, Mariama Diedhiou, Alseye N'Dao(photo by Patrick Berger)

Accueil Noir de Boue et d’Obus

Noir de Boue et d’Obus

Noir de Boue et d’Obus

par DIFÉ KAKO

Tarif(s)

De 6 à 17 €

Date

Samedi 27 Octobre 2018, de 20h30 à 22h00.

Lieu

15 Rue Jullien, Alençon, France
Voir sur la carte

L’histoire d’une rencontre improbable quelque part dans l’Est de la France entre 1914 et 1918.

Description

C’est l’histoire d’une rencontre improbable quelque part dans l’Est de la France, quelque part entre 1914 et 1918, une rencontre entre des gens comme tout le monde, qui n’avaient rien à faire là, rien à faire ensemble et que tout opposait. Conscrit français, tirailleur sénégalais, volontaire des Antilles et de la Guyane, un adversaire les réunit. Est ce l’Autre, l’Ennemi ? Est-ce la Nation qui les a conduits dans ces tranchées putrides ? Est-ce l’état-major qui les y maintient coûte que coûte ? N’est-ce pas plutôt la Mort, devant laquelle tous redeviennent égaux ?

Alors on tente d’échapper à la terreur, au froid, à l’épuisement et surtout à la folie… Et chacun de se raccrocher à ce qu’il a de plus intime et à sa propre culture. Et chacun aussi de reconnaître en l’autre, son frère d’arme, son alter ego, dans une humanité refondée.

C’est l’histoire d’une rencontre entre les cultures d’Afrique, des Antilles-Guyane et d’Europe, qui n’a peut être pas eu lieu, quelque part au milieu de l’horreur de la guerre, où danse et musique s’imposent comme seules échappatoires.

Depuis 1994, Chantal Loïal s’attache à créer au sein de la Cie Dife Kako un langage chorégraphique basé sur un métissage des danses africaines et antillaises ainsi que sur les répertoires musicaux traditionnels et contemporains.

Texte : extrait de Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline © Editions Gallimard

Création sonore : Pierre Boscheron

Interprètes : Delphine Bachacou en alternance avec Louise Crivellaro, Mariama Diedhiou, Alseye Ndao et Julie Sicher

Chorégraphie : Chantal Loïal

Assistante chorégraphique : Julie Sicher

Création lumière et vidéo : Stéphane Bottard | Costumes : Michèle Sicher

Collaboration artistique : Delphine Bachacou

Co-production et résidence : Maison des Arts de Lingolsheim
Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Alsace (aide au projet) – DAC Martinique et DAC Guyane (résidence de création et d’immersion), du FEAC (Ministère de l’Outre-Mer et Ministère de la Culture et de la Communication), de la Région Alsace et de la Région Guyane (résidence de création), de la Ville de Paris – DGOM, de la Briqueterie / CDC du Val de Marne, du Centre National de la Danse de Pantin et du CMAC (Centre Martiniquais d’Action Culturelle) pour le prêt de studio.

Noir de boue et d’obus a reçu le soutien et le label «Centenaire» par la Mission Centenaire de la Première Guerre mondiale ainsi que le label «Alsace 14-18» de la Région Alsace.

À l’initiative de la Compagnie Arthur Plasschaert à l’occasion des « Commémorations du Centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre » avec le soutien de la ville d’Alençon et dans le cadre du « Festival Le Mois Kréyol » organisé par la Compagnie Difé Kako.

Plus d’infos sur la Compagnie Difé Kako

Informations complémentaires

Auditorium Conservatoire 

15, rue Jullien

61000 Alençon

Partager

Billetterie

Billetterie Weezevent